Quotidien

Professionnels du mariage : comment communiquer sur les réseaux sociaux durant le confinement ?

Vendredi 24 avril, je prenais le contrôle du compte Instagram de @zankyou_mariages pour un live sur les « Do et don’t de la communication sur les réseaux sociaux ».

Avant de devenir wedding planner et officiante de cérémonie, j’étais social media manager en entreprise, c’est à dire, experte en communication digitale. Mais on peut dire que ce sont mes expériences en tant que webmaster éditoriale par intérim chez Mademoiselle Dentelle, puis en tant que blogueuse pour Behind The Wedding qui m’ont permis d’adapter ma stratégie à l’échelle d’un solo entrepreneur.

Quelle est la différence ? Selon moi, un solo entrepreneur, et c’est d’autant plus vrai dans le monde du mariage, doit raconter son histoire. Chacune de ses publications doivent en dévoiler un peu plus sur ses goûts, sa personnalité, ses valeurs afin que les futures mariés et les autres professionnels plongent dans son univers.

Dans cette période tendue de confinement dû à l’épidémie de Covid-19, les réseaux sociaux doivent plus que jamais êtres pour les prestataires de mariage : 

  • un espace de présentation pour faire connaître ton travail. Les futurs mariés de 2021 continuent à organiser leur mariage.
    Une partie de ceux de 2020 vont devoir chercher à nouveau certains prestas. Il n’est donc pas vain de continuer à poster.
  • un outil de recherche et de veille. Il est bon de prendre le temps de voir ce qu’il se fait sur le marché. ‘Trainer » sur les réseaux sociaux permet de jauger les attentes des futurs mariés. Ces informations sont utiles pour savoir quoi poster et même comment adapter ses offres.
  • un moyen d’échanger et de partager avec son réseau. Se soutenir mutuellement à travers nos comptes publics est plus que jamais utile.

Mais être efficace sur les réseaux sociaux demande de la méthodologie et voilà en quelques points, comment tu peux améliorer ta visibilité mais surtout ton engagement, principalement sur Instagram, mais aussi sur Facebook, Pinterest et cie.

1. Le bon réseau social

Le bon réseau social, c’est celui où se trouve ta cible et qui correspond à ton image. Tu n’es pas un sur-homme ou une sur-femme, tu ne pourras pas être efficace sur tous les réseaux sociaux si tu es seul(e) à t’en occuper. Essayer serait une perte de temps.

Do 

  • Choisir le réseau social adapté à ton objectif et à ta cible 

Don’t 

  • Être sur tous les réseau sociaux car c’est bien trop chronophage

2. La ligne éditoriale

La ligne éditoriale est en quelque sorte le fil rouge. Il s’agit de définir le ton, à qui tu t’adresses, la fréquence de publication, les thèmes de tes posts…

Par exemple, pour mon compte Instagram @wedding.by.fabiola j’ai choisi de tutoyer mon audience + poster au moins un story par jour ou 1 partage + 3 publications par semaine dans mon feed. Pour ces publications, j’alterne entre photos et citations et je publie une photo de moi au moins tous les 15 posts.

Do

  • Mettre en place une ligne édito pour ne pas chercher pendant des heures quoi poster et quand. (Si tu as besoin d’inspiration, je te propose tous les mois un calendrier de contenu.)
  • Partager régulièrement : il vaut mieux une fois par semaine que tous le jours pendant 1 semaine puis plus rien. Au moins en story si le cœur n’y est pas.

Don’t 

  • Publier la même chose sur tous tes réseaux sociaux car ils ne sont pas tous consommés de la même façon et pas forcément par la même cible.

3. Le contenu

Certainement le point le plus important de ta stratégie sur les réseaux sociaux ! Pour interpeller ta cible, il faut lui proposer du contenu de qualité. Et du contenu du qualité, c’est du contenu qui apporte une valeur ajouté.

Do

  • Du contenu utile

Dans cette période où de nombreux couples doivent reporter leur mariage, des posts leur expliquant la marche à suivre pour reporter est un contenu très utile !

Autre exemple, ma vidéo sur « Comment économiser sur sa décoration de mariage » qui comptabilise à ce jour, plus de 41 000 vues sur Youtube. Tu me diras, « pourquoi leur donner des conseils pour économiser alors qu’in fine, je souhaite que les mariés aient envie de travailler avec moi ».
Eh bien je te dirais pour montrer toute l’étendue de ton expertise.
Tu verras, dans cette vidéo, il y en a pour tous les budgets, puisque je pars du principe que même les futurs mariés ayant les moyens de travailler avec moi, cherchent tout de même le meilleur des rapports qualité/prix (sans pour autant dévaluer le travail des prestataires).

https://youtu.be/oC6XNUCe2eE

Pour être plus claire, cette vidéo envoie le message suivant : « chers futurs mariés, je comprends vos problématiques et vos attentes, et si vous souhaitez travailler avec moi, je ferai preuve d’inventivité si jamais tous vos rêves ne peuvent entrer dans votre budget ».

  • De l’inspiration. À l’heure où les mariés envisagent une autre date pour leur mariage, la plupart d’entre eux ont le réflexe de la haute saison. Alors qu’au contraire, pour sauver leur activité, il est nécessaire pour les prestataires que la majorité d’entre eux aient lieux en basse saison.
    Et puisque les futurs mariés ont du mal à se projeter, c’est à nous, professionnels du mariage d’inonder les réseaux sociaux de photos de mariages automnaux et hivernaux pour prouver qu’hors saison, nous savons faire du travail de qualité pour que les mariages soient tout aussi beaux. Après tout, c’est nous qui faisons les tendances, non ?
  • Du contenu informatif. Toujours en lien direct avec cette période de Covid-19, tu gagneras du temps et en feras gagner aux futurs mariés en publiant de temps en temps tes disponibilités de la saison 2020 et 2021. Certains futurs mariés vont être contraints de se séparer de certains prestataires au moment de fixer une nouvelle date et seront donc à la recherche d’autres professionnels pour les remplacer.
  • Du contenu léger. Nous avons tous besoin de nous changer les idées car la période est pesante. Alors il est plus que jamais bien vu de dévoiler les coulisses de son activité ou tout simplement son quotidien. Nous pouvons aussi aborder des sujets plus légers. Chez Mademoiselle Dentelle, nous avons décidé de continuer à parler mariage en instaurant un rendez-vous quotidien « Feel Good » en story. Chaque jour, face caméra, je reprends une citation ou une tradition matrimoniale et j’invite la communauté à réagir en lui posant des questions.
  • Du contenu fun. C’est le moment de dévoiler l’humain qui se cache derrière ton travail et si cela correspond à ta personnalité. Tu peux aller encore plus loin avec du contenu divertissant sur vos goûts et votre quotidien.

Ici par exemple, je suis une fan du jeu vidéo « Les Sims » dans lequel on gère la vie de ses personnages. Et je m’amuse à leur organiser des cérémonies de mariage virtuelles dans le jeu. J’ai partagé cela avec ma communauté avec une note d’humour et j’ai eu de nombreux retours positifs.

De nombreux challenges tournent sur les réseaux sociaux, alors pourquoi ne pas se prendre au jeu ? Autre story qui a très bien fonctionné sur mon compte @wedding.by.fabiola, ma version du #pillowchallenge en robe de mariée faite à partir d’une couette. De l’auto-dérision et la volonté de montrer que lorsque j’affirme que je suis une wedding addict, je ne pèse pas mes mots.

Don’t

Bien que le contenu soit l’un des éléments les plus importants de ton compte, il faut tout de même veiller respecter quelques règles et à ne pas franchir quelques limites.

  • Attention à la promotion excessive de tes services payants. Ma vidéo « Comment convaincre son fiancé d’embaucher une coordinatrice pour son mariage », destinée à promouvoir mes services de coordination, ne compte que 500 vues. Clairement, elle n’apportait pas assez de contenu utile et était trop promotionnelle (bien que nous ayons eu des retours positifs sur la légèreté qui s’en dégageait).
  • Les fautes d’orthographe. Une faute de temps en temps, ça arrive et ça passe. Mais lorsque c’est systématique, ça peut renvoyer l’image de quelqu’un qui ne se relit pas et par extension, qui manque de rigueur. Or, personne n’a envie de confier son mariage à quelqu’un qui manque de rigueur.
  • Pas de photos libres de droit. Tu n’as pas assez de photos de ton travail à montrer et tu te sers de visuels libres de droit ? En temps normal, c’est ok, mais je dirais qu’en ce moment, les mariés ont besoin de plus d’authenticité.
  • Le climat est anxiogène pour tout le monde, mais tes réseaux sociaux professionnels n’ont pas vocation à te servir d’exutoire ou de mur de revendication. Avoir des convictions c’est bien, mais ne pas prendre en compte que parmi tes clients, tes partenaires ou tes prospects, il y a des personnes qui ne pensent certainement pas comme toi ou ne votent pas comme toi (c’est statistiquement obligatoire), c’est peu professionnel. Alors on évite de s’énerver, de réagir à chaud, de commenter l’actualité politique ou de militer sur ses réseaux pros.
  • Tous ceux qui ont du succès sur les réseaux sociaux ont un point commun : ils sont authentiques et ne se forcent pas. Alors si dans cette période, tu ne te sens pas de publier, ne le fais tout simplement pas.

Le respect des règles

Sur les réseaux sociaux, comme ailleurs, les lois en terme de droit d’auteur et de droit d’image s’appliquent alors il convient de respecter ces règles pour éviter les ennuis juridiques ou de se mettre les prestataires de mariage à dos.

Do 

  • Demander l’autorisation au photographe et le créditer sous la publication (avec si possible, un lien vers son compte ou son site Internet).
  • Publier en toute transparence et indiquer lorsqu’il s’agit d’un shooting ou d’un vrai mariage.

Don’t

  • Afin de respecter le travail du photographe, il n’est pas possible de modifier une de ses photos. Donc pas de recadrage grossier et surtout pas de filtres.
    Bien sûr, tu lis partout qu’il est important d’avoir un feed Instagram harmonieux. Et bien entendu, les photos que tu publies viennent de photographes différents avec des styles qui leurs sont propres. Pour ma part, j’ai réglé ce problème d’harmonisation en optant pour un feed en puzzle. Comme cela, l’harmonie vient des autres éléments et je peux publier les photos sans dénaturer le travail du photographe.

Tu peux d’ailleurs télécharger dans la librairie, un feed Instagram Puzzle prêt à l’emploi comme celui-ci !

  • Attention aux photos trouvées sur Pinterest…
    Pinterest n’est pas une plateforme libre de droit, ni une source. Utiliser des photos qui en sont issues s’apparenterait à du vol (même en mentionnant le photographe).

5. Le réseau

Normalement, cette période de l’année est propice aux rendez-vous avec les prestataires et aux événements qui permettent le networking. Mais le confinement nous force à nous réinventer, ou du moins, à capitaliser sur les outils que nous possédions déjà. Et justement, les réseaux sociaux sont une opportunité d’entretenir son réseau à moindre coût et en un rien de temps.

Do

  • Consulter les comptes de tes partenaires ou des personnes avec qui tu aimerais collaborer et interagir avec eux en likant et commentant. Ce n’est pas très long et ça permet de se faire remarquer ou de se rappeler à leur bon souvenir.
  • Quand tu publies une photo de mariage ou de shooting, mentionne tous les prestataires ayant travaillé dessus, même ceux dont le travail n’apparaît pas car le résultat final est tout de même le fruit de la collaboration de tous.
  • Partager les comptes de tes prestataires partenaires / coups de cœur pour les faire connaitre à ton audience mais…

Don’t 

  • … ne participes pas aux loops. Tu sais, ces propositions de participation à une chaîne pour gagner des abonnés. Le gain soudain de nouveaux followers risquerait de déplaire à l’algorithme qui te sanctionnera plus tard. De toute façon, ces pratiques ne font qu’accroire le nombre de followers non qualifiés (pas dans ta cible).

La performance

Mettre en place des actions de communication, sans vérifier si elles fonctionnent est inutile car tu ne sauras pas ce qui fonctionne et ce qui est à revoir.

Do

  • Tu dois absolument garder un œil sur tes statistiques. Tu peux ainsi repérer ce qui a le plus plu à ton audience afin d’affiner le contenu que tu lui proposes.

Don’t

Certains éléments vont à coup sûr impacter négativement tes résultats et parmi eux :

  • Ne pas varier les hashtags / ne pas bien les choisir / ou en choisir en anglais si ce n’est pas pertinent pour ta cible
  • Laisser des messages ou commentaires sans réponse
  • Faire la course aux followers

À travers ces exemples et ces recommandations sur les choses à faire / à ne pas faire sur les réseaux sociaux, j’espère ainsi que tu auras toutes les clés en main pour réussir ta communication. Et si tu as encore besoin d’aide, n’hésite pas à nous envoyer un petit message !

Avatar

Wedding-planner et officiante de cérémonie du blog de mariage Mademoiselle Dentelle depuis 2015, je suis aussi consultante en communication pour les marques et les influenceurs. J'ai crée Behind The Wedding pour partager mon quotidien de wedding entrepreneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *