À la une,  Portrait inspirant

Portrait d’Elodie Bansard, fondatrice de Dday wedding planner

A tout juste 30 ans, Elodie est à la tête de D Day, une agence d’organisation de mariages présente dans toute la France et au-delà, au travers de 10 franchises.

Sa marque de fabrique : la #reddress qui correspond parfaitement à son univers vif et pétillant.

En 7 ans, elle a organisé plus de 160 mariages. Son secret : les D Day girls sont proches de leurs clients et les accompagnent à tous leurs rendez-vous.

Malgré son succès, Elodie a su garder son âme d’enfant et reste une amoureuse de la vie, des mariages et de l’amour.

#jadorelamour

Crédit photo Kelly Dujardin

Que faisais-tu avant de te lancer dans le mariage et comment t’es tu lancée ?

J’étais juriste en droit public.
Déjà à l’âge de 14 ans, je savais que je voulais faire ce métier, mais à l’époque le métier n’existait pas et j’avais pour seul exemple ma famille d’accueil à Londres qui m’a accueilli lors d’un échange scolaire pendant un mois à mes 14 ans et dont la femme était wedding planner.
Je savais qu’un jour je créerai mon entreprise, j’ai donc suivi des études de droit pour apprendre la rigueur et dès que j’ai eu mon premier CDI après mes études, je me suis attelé à la création de mon entreprise

As-tu suivi une formation d’organisation de mariage ou plus largement d’événementiel ?

Pendant toutes mes études de droit, la faculté a accepté de signer des conventions de stage avec des wedding planners, j’ai donc été l’assistante de wedding planners pendant trois saisons.

Le terrain la meilleure des formation !

Crédit photo Kelly Dujardin

Te souviens-tu du tout premier contrat que tu as signé ?

Bien sûr, c’était tellement magique ! Je m’en souviendrais toujours. C’était le mariage de S&L. Un grand bonheur ! Je l’ai décroché avec mon sourire, mon énergie et mon envie

Quelle est la plus grande difficulté à laquelle tu as dû faire face au début ?

C’est la solitude face aux questions et aux doutes…

Au bout de combien de temps as-tu réussi à te dégager un salaire grâce à l’organisation de mariage ?

Je me suis versée mon premier salaire au bout d’un an et demi.

Crédit photo Kelly Dujardin
Crédit photo Loïc Seïko

Quand et comment t’es-tu agrandie ? Combien de franchise D Day existe-il ?

Il en existe 9 et bientôt 10. J’ai commencé à grandir il y a 3 ans quand j’ai fait confiance à Cindy ma première D Day Girl’s. C’était le début d’une belle aventure.

Nous prévoyons d’autres ouvertures mais chuuuut, on vous dit tout bientôt.

Quel conseil aurais-tu aimé recevoir à tes débuts ?

J’aurais aimé qu’on me dise que je signerais à 80% grâce à ma personnalité !

Crédit photo : Mollygraphie

Tu es très présente sur les réseaux sociaux. Cela t’aide-t’il à décroché des contrats ?

Totalement, cela rassure les futurs mariés de me voir organiser des mariages, et ça leur apprend à comprendre mon métier.

Ta plus grande fierté dans ton parcours ?

D’avoir fait taire tout ceux qui pensaient que je n’y arriverais pas !

Comment choisis-tu les prestataires avec qui tu travailles ?

Je les teste sur des événements perso avant de les mettre sur des mariages. Après tout est une question de feeling, de compétence et de professionnalisme.

Où puises-tu ton inspiration ?

Dans ma tête , dans celle des mariés, dans la tête de tout les gens inspirants qui m’entourent et aussi chez mon idole Martha Stewart.

Crédit photo Kelly Dujardin
Crédit photo Kelly Dujardin

D’après toi, qu’est-ce qui fait ta singularité dans ce métier ? Pourquoi les couples font appel à toi et non à une autre agence ?

Tout simplement pour mon approche avec les futurs mariés.

Ce que tu préfères dans ton métier de wedding planner ?

TOUT !! Mais surtout l’émotion partagée avec mes mariés le jour J, ce n’est pas rare que je verse une larme…

Ton plus beau souvenir de wedding planner ?

Ce ne sont pas un mais de nombreux beaux souvenirs : les moments ou les mariés prennent quelques minutes pour me remercier le jour du mariage, quelques fois face à tout les invités sont des moments précieux et tellement émouvant. Merci à eux.

Aujourd’hui où en es-tu ? Combien de mariages as-tu organisé/coordonné/décoré… ?

Aujourd’hui j’ai organisé et officié plus de 160 mariages. J’aime toujours autant mon métier et chaque mariage est magique.

Quelle sera la prochaine étape ? Comment va/peut évoluer ton agence ?

La prochaine étape est de créer D Day en dehors des frontières, on a déjà Genève, j’aimerais Londres, Bruxelles et puis pourquoi pas après NYC 🙂

Et dans 10 ans, où seras-tu ?

Toujours à Lyon à organisé les jolies jours des mariés, et à coacher mes D Day Girl’s qui sont ma fierté 🙂

Crédit photo Kelly Dujardin

Wedding planner ou wedding planneuse ? WEDDING PLANNER !!!!! Je déteste planneuse, on ne féminise pas un mot anglais

Si tu n’étais pas wedding planner, tu serais… Affreusement triste…

L’indispensable pour un mariage réussi c’est… L’émotion et les rires

Pour être une bonne wedding planner il faut… être passionnée

L’outil indispensable à toute wedding planner ? Mes épingles à nourrice (pour la robe de la mariée) et un bon planning.

La chose la plus folle que tu ais faite pour tes mariés ? Faire venir une chanteuse de Dubai pour un mariage.

Wedding planner c’est… Ma vie 

Crédit photo portrait d’Elodie en Une : Kelly Dujardin

Avatar

Wedding-planner et officiante de cérémonie du blog de mariage Mademoiselle Dentelle depuis 2015, je suis aussi consultante en communication pour les marques et les influenceurs. J'ai crée Behind The Wedding pour partager mon quotidien de wedding entrepreneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *